Prise de parole: de la crainte au plaisir face à son public

Prise de parole

La prise de parole en public est un exercice qui peut susciter crainte et appréhension. En effet, il s’agit de l’un des exercices que les collaborateurs souhaitent le moins effectuer la plupart du temps. Pourtant, lorsque celle-ci est extrêmement bien réussie, force est de constater le regard extrêmement positif qui peut être synonyme d’accélérateur de carrière. Alors comment réussir cette prise de parole qui nous est si chère?

Un des premiers aspects qu’il convient de réussir tient avant tout dans la préparation. Qui suis-je? Qui est mon public/auditoire? Quelle est la situation dans laquelle nous nous retrouvons? Quel est le contenu de mon discours? Mais surtout, quelles sont les relations existantes entre toutes ces questions? Ces aspects ne sont pas nouveaux puisqu’ils nous viennent de l’Antiquité notamment de la Réthorique d’Aristote.

Ces aspects – pourtant simples de premier abord – révèlent bien souvent que l’orateur n’a pas pensé à ces questions lors de ses prises de paroles. Dès lors, un certain respect condescendant lui sera témoigné par le silence dégagé dans l’auditoire. Cette sensation vous a déjà été familière lors de prise de parole en public? Si le public reste poli, votre impression ne ment pas. Aucune alchimie ne s’est produite et il est bien possible que le lendemain, les personnes présentes dans l’auditoire ne se rappelleront plus de ce que vous avez dit lors de votre prise de parole, ni de qui vous êtes.

La formation

Intéressé par le sujet? Qu’est-ce que la glossophobie?

Prise de parole en public: les techniques

Stand’Impro a décortiqué pendant de très nombreuses années les différentes prises de parole en public effectuées dans les milieux professionnels. Ainsi, les chapitres que nous dénombrons et sur lesquels il est possible de travailler sont au nombre de 10.

L’aspect le plus souvent abordé vient de la prise de confiance en public. En effet, l’exercice de prise de parole en public expose fortement les orateurs au regard des autres et le stress que cela peut engendrer est souvent un aspect primordial.

La spécificité du capital confiance lors la prise de parole en public est qu’elle il ne dépend de nous qu’en partie. En effet, le regard du public et des autres sur nous-même joue un aspect fondamental. Ainsi, celui-ci peut autant nous porter de façon positive dans la construction de l’image que nous nous nous faisons de nous même. A contrario, il peut aussi nous inciter à penser que nous sommes de piètres orateurs et que cet exercice est fait pour les autres. Et certainement pas pour nous!

L’effet Pygmalion

Dès lors, il convient de trouver les outils pour se mettre dans une dynamique positive à court et à long terme. Ainsi l’effet positif des cercles vertueux sur nos performances devient palpable. Et ce présentation après présentation.

Dès lors, il nous est possible à tout un chacun de pouvoir développer ce rapport à nous-même avec différentes stratégies. Elles peuvent s’envisager ainsi sur le court-terme et de long-terme. En effet, il s’agit des stratégies d’objectifs à avec paliers successifs à court-terme (SOPSCT). Elles sont ainsi complémentaires des stratégies d’objectifs avec paliers successifs à long-terme (SOPSLT).

Ainsi, la formation pour la prise de parole en public a notamment pour objectifs d’identifier ces objectifs pour chacun. Une évaluation de la situation de chacun et de la faisabilité sont à chaque fois nécessaires.

Prise de parole en public: la charisme

Le charisme lors d’une prise de parole en public est avant tout la recherche de son propre style. En effet, rien ne sert de vouloir imiter un homme politique ou la langage d’un grand avocat. Certains éléments peuvent inspirer, mais c’est avant tout sur sa propre façon d’être qu’il convient de travailler. Cette recherche peut prendre des années et rien n’est jamais acquis. Les succès passés ne sont pas synonymes de garanties pour les présentations à venir, bien qu’ils y contribuent fortement.

Savoir adapter son langage aux attentes et aux différents types de personnalités que constituent l’auditoire. La recherche du langage. La mise en scène dans l’espace. L’utilisation du mouvement ou encore du silence. L’incarnation de ses messages. L’utilisation des émotions. L’intonation d’une voix. Intégration de l’aspect performance de l’exercice. Efficacité du support. Choix des images et des métaphores. Utilisation du mime d’entreprises. Interaction avec son public. Préparation de la communication consciente et inconsciente. Adresse à la partie limbique et/ou néocortex de mon auditoire.

Prise de parole

Gagner en impact sur son auditoire

Comment faire en sorte que les personnes présentes se rappellent de moi et de mes messages? C’est tout le travail de la prise de parole en public qui vise non seulement à me découvrir en tant qu’orateur, mais aussi à mieux appréhender les différents modes de perception du public. Avez-vous parlé au public de lui-même? Vous serez surpris, mais cette action qui peut revêtir maintes formes est l’une des nombreuses règles de la prise de parole. Parlez aux gens d’eux-mêmes! Quel est le lien qui vous unit? En quoi votre sujet les intéresse? Ces aspects a priori évidents sont pour la plupart du temps négligés.

Les autres règles de la prise de parole existent bel et bien. Elles ne s’improvisent pas mais se travaillent. Le résultat est d’autant plus satisfaisant lorsque nous savons avoir été entendus. Une franche poignée de main, des applaudissements ou des sourires viennent alors conclure votre prise de parole. Vous avez ainsi conquis votre public et cette impression ne trompe pas.

prise de parole en public